test

mardi 22 octobre 2013

Immersion totale en Angleterre : l'expérience de Martin


Pourquoi as-tu choisi d'aller apprendre l'anglais en immersion totale en Angleterre ? 

Après ma rhéto, j'envisage d'aller un an dans une école de musique à Londres. Pour ce faire, il me faut pouvoir m'exprimer et comprendre l'anglais le mieux possible. L'immersion totale est pour moi la meilleure manière de s'améliorer et surtout, d'éviter tout contact avec ma propre langue.

Quelle a été la durée de ton séjour ? Est-ce suffisant, trop court, trop long ? Pourquoi ?
Je suis resté quinze jours dans ma famille d'accueil. C'était déjà bien, mais je m'y suis tellement plu que je serais volontiers resté plus longtemps ! 

Qu’as-tu pensé de la formule one-to-one (cours, professeur, immersion) ? 
  
C'était vraiment cool.

T’es-tu rendu compte que tu avais progressé ?

Oui, même si de l'avis de mon hôtesse / prof. mon niveau d'anglais est déjà très bon pour mon âge, ça m'a permis d'oser m'exprimer plus facilement. J'ai commencé à lire en anglais, ce que je n'avais encore jamais fait. Je regarde maintenant aussi des séries en anglais. Ça a vraiment été un plus pour moi.

Tu logeais dans la famille de ton professeur. Qu'est-ce que cela t'a apporté ?

Je m'y suis senti comme chez moi. Finalement, le fait de vivre chez son professeur fait que les cours n'arrêtent jamais, mais de manière ludique. J'ai eu de très bons contacts avec toute la famille et c'était super !

Quel lieu incontournable conseillerais-tu à ceux qui vont partir dans la même région que toi ?

Bien sûr la visite de Londres, mais en tant que musicien, le "Drum shop" de Wembley.

Une anecdote insolite ou drôle à nous raconter ?

Le jour de mon arrivée, c'est le fils de la maison qui est venu me chercher à la gare. Nous avons pris le métro et devions en avoir pour environ une heure de trajet, mais nous avons été arrêtés en cours de route parce qu'il y avait un gros problème sur la ligne de métro. Nous avons donc du chercher un bus et trimbaler ma guitare et ma valise dans les rues avant de trouver finalement un bus. Je n'avais pas de quoi payer le trajet, mais le chauffeur, voyant bien mon allure de touriste, m'a laissé monter sans rien me demander.

Un conseil à donner à ceux qui pensent partir étudier à l’étranger ?

Comme je le disais plus haut, c'est un de mes buts pour dans deux ans et donc, je ne peux que dire "foncez". N'ayez pas peur de l'inconnu. Vivez votre rêve à fond, ça vaut la peine !

L'expérience de Martin t'a convaincu ? Retrouve toutes les informations du programme Cours chez le prof en Angleterre sur notre site :)