test

lundi 30 septembre 2013

High School aux USA (Nebraska) : les premières impressions d'Amandine

Dans quel État / ville viens-tu d’atterrir ? 

Je suis à Columbus dans le Nebraska !

Comment se passe ton intégration dans ta nouvelle famille ?


Ma famille est vraiment géniale ! Ils font vraiment attention à moi et à l'autre étrangère (vietnamienne) qui vit avec nous. Par contre, je n'ai jamais autant mangé de hamburgers ! J'essaie de faire un minimum attention si je ne veux pas prendre trop de kilos.. J'essaie de manger des fruits ! Par contre, ils font souvent des légumes donc ça va :D


Tu es dans un lycée à l’étranger. Quelles sont les grandes différences avec ce que tu as connu jusque là ?

Les grandes différences à l'école ? Déjà, les casiers ! Je n'étais pas habituée à avoir un casier mais c'est vraiment pratique et j'étais impatiente d'avoir le mien, comme dans les films ! 

Ensuite, il y a le bus jaune (impatiente de voir aussi, comme dans les films !) Je ne le prends pas car mes parents me conduisent à l'école mais j'ai eu l'occasion de le prendre en allant à la retraite des seniors, c'était vraiment chouette ! 

Je suis dans une école privée donc je dois porter un uniforme. J'aurais préféré pouvoir mettre mes vêtements mais on s'y habitue. 

Ce qu'il y a de très différent également est qu'on récite une prière avant CHAQUE cours ! C'est-à-dire 9 prières par jour plus, au premier cours, le discours devant le drapeau américain. 

Ensuite, on à que 20 minutes pour manger, et tout le monde ne mange pas à la même heure. On doit aller au cours, puis le prof dit quand on va manger. On se dirige vers le réfectoire, dans l'ordre alphabétique et on mange avec sa classe. 

Ce qui est également différent c'est que parfois, des seniors ont cours avec des juniors, des juniors avec sophomores* etc. Sinon, tout le monde est super accueillant et super gentil avec moi et les autres Exchange Students ! C'est dingue car ils se connaissent tous et je n'ai vraiment pas l'impression qu'il y a des "groupes" comme on pouvait en trouver en Belgique : tout le monde parle avec tout le monde.

T’es-tu déjà fait de nouveaux amis ?

Bien sûr, je suis amie avec tous les autres Exchange Students et j'ai déjà parlé à quelques étudiants américains. J'ai hâte d'intégrer l'équipe de tennis pour pouvoir créer des affinités ! Sinon ce qui est chouette, c'est qu'ils sont souvent curieux à propos de notre langue, c'est amusant !




As-tu déjà pu prendre tes repères dans ta nouvelle vie ?


J'ai assez vite pris mes repères. Tous les lundis et mercredis je vais au centre de fitness avec ma sœur et ma maman d'accueil et on joue au basket ou on fait le cours de zumba ! Je me lève à 6h30 et pars pour l'école à 7h20. Je termine l'école à 15h35 et ma maman d'accueil vient nous chercher, ma sœur  et moi, à 16h30. Tout s'est très rapidement mis en place et il n'y a eu aucun souci :)


Une anecdote insolite ou drôle à nous raconter ?


Comme je veux être journaliste plus tard, j'ai pris le cours de journalisme à l'école. C'est vraiment chouette ! On s'occupe de prendre les photos durant les rencontres sportives ou événements divers et on les met en ligne. Chaque personne doit couvrir des événements, c'est un peu chacun à son tour et ensuite, durant la classe, on a également chacun un rôle. Le mien étant de gérer la page Facebook et d'y télécharger les photos !
D’autres choses à ajouter ? 

Ma journée typique :
Lever à 6h30 et départ pour l'école à 7h20
Début des cours à 8h20
Espagnol : 8h20 - 9h01
Biologie : 9h05 - 9h46
Journalisme : 9h55 - 10h36
Modern Government : 10h40 - 11h21
Study Hall (salle d'étude) : 11h25 - 12h06
Study Hall ou sport (1 jour sur 2) : 12h10 - 13h20 (+lunch)
Anglais : 13h24 - 14h02
Algèbre : 14h06 - 14h50
Religion : 14h54 - 15h35
Fin des cours !

*Étudiants de deuxième année

Vous voulez vivre la même expérience ? Retrouvez tous les détails de ce programme sur le site de Langues Vivantes


mardi 17 septembre 2013

A la découverte de la Chine : quelques conseils pour préparer son séjour linguistique

Nous ne cessons d’entendre parler de la Chine et de son dynamisme économique effréné. Ce pays fascinant n’en reste pas moins un mystère pour nous, Occidentaux. Il est en effet difficile de comprendre le peuple chinois et sa culture ancestrale lorsqu’on ne partage pas sa langue. Voici donc un petit aperçu de quelques faits qui pourraient vous étonner lors de votre passage dans ces contrées lointaines.


Histoire de famille …


85% de la population chinoise, soit plus d’un milliard de personnes, partagent seulement une centaine de noms de famille. Ainsi, 93 millions de chinois s’appellent Wang ou Li et 88 millions portent le nom de Zhang ! Pas facile de s’y retrouver…



La santé

Les habitudes de vie des Chinois s’appuient sur un précepte millénaire : prendre soin de sa santé. Il n’est donc pas surprenant d’observer des passants cracher en pleine rue ou dans un restaurant, même s’ils sont occupés à parler avec une autre personne. C’est en effet un réflexe hygiénique. On ne garde pas de mucosités en bouche. Voilà une des raisons de la mauvaise réputation des touristes chinois à l’étranger.



A table !

L’art de la table en Chine est particulièrement ancré dans la culture chinoise. Les Chinois s’alimentent autant pour se nourrir que pour entretenir leur santé. Chaque plat doit flatter les sens. Les Chinois mangent presque de tout, du singe à l’ours, du chien au serpent, des racines aux algues. Leur nourriture est découpée en petits morceaux pour n’en faire qu’une bouchée. Les repas peuvent alors être mangés à l’aide de baguettes, en bois, en bambou ou en plastique, pour ne pas altérer leur goût. Les boissons ne sont pas servies à table car tout est prévu dans la nourriture pour se désaltérer.


Un peu de légèreté 

Les habitudes vestimentaires sont quelques peu différentes en Chine. Les Chinois sont pudiques et préfèrent mettre leur corps à l’abri des regards ou tentations. Les filles découvrent rarement leurs épaules, gorge et poitrine, mais ne se rebutent pas pour autant à porter des jupes très courtes. Les hommes par contre, n’hésitent pas à mettre leur ventre à l’air. Cela permettrait de se rafraîchir. L’usage n’est pas encore rentré dans les mœurs pour les filles, jugé trop vulgaire…




Restons neutres

De même, les Chinois n’aiment pas dévoiler leurs sentiments car ils n’aiment pas imposer leurs opinions. La maîtrise de soi est un principe de vie. Il faut donc se dominer en toutes circonstances et ne surtout pas montrer sa colère ou son impatience par des gestes brusques. Leurs gestuelles et expressions sont donc contenues. Cette forme de respect de l’interlocuteur est parfois perçue comme de l’hypocrisie par les Occidentaux.

Sur le bout des doigts ! 

Certains gestes néanmoins ont d’autres significations qu’en Europe : par exemple, lorsque le bras est levé et la main s’agite de haut en bas, ce mouvement est utilisé pour dire « Au revoir » pour les Occidentaux, mais signifie « Viens ici ! » pour les Chinois. Ils ont également une manière différente de compter avec leurs mains. Si vous faites un détour par le marché, il peut se révéler intéressant de retenir ces quelques gestes pour vous faire comprendre.



mardi 10 septembre 2013

High School aux États-Unis : l'expérience d'Aurélien dans le Minnesota

Pourquoi as-tu choisi de partir en High School aux États-Unis ?

Pour différentes raisons ! Bien sûr pour améliorer mon anglais, si utile dans la vie, mais aussi pour faire des rencontres et découvrir les États-Unis et la culture de ce pays.

Dans quel État / ville as-tu passé ton année ? 

Dans une ferme proche d'une toute petite ville du sud-ouest du Minnesota, Lamberton, située à environ 3 heures de la capitale de l'État (Saint-Paul).

Quelle a été la durée de ton séjour ? Est-ce suffisant, trop court, trop long ? Pourquoi ?

Je suis resté un peu plus de 10 mois. C'est un peu tout à la fois ! C'est en même temps trop court car on ne veut pas quitter ses amis et sa famille d'accueil et en même temps trop long car on est impatient de retrouver sa famille et ses amis ! Je crois donc pouvoir dire que la durée est la bonne !

Qu’as-tu pensé de l’école (cours, prof, staff) ?

L'école était très petite, ce qui a des avantages et des inconvénients. Du côté positif, tout le monde me connaissait (profs et élèves) et l'intégration a été facile. Par contre, c'était dommage qu'il y ait peu de sports différents proposés et peu de clubs d'activités. Les cours étaient faciles comparé à la Belgique, mais l'école était classée dans les meilleures de l'État ! J'ai eu de super profs et je garde contact avec certains !

T’es-tu rendu compte que tu avais progressé ?

Oui, bien sur ! Je n'hésitais plus du tout en parlant. Il est vrai que je n'ai pas tout à fait perdu mon accent, mais j'ai aussi pris en partie l'accent de là-bas, je me suis amélioré énormément et je suis beaucoup plus fluide !

Comment t’es-tu intégré à la vie locale 

Étant dans une petite communauté, ce fut assez facile de m'intégrer. J'ai pris part à différentes activités avec ma famille d'accueil, mais la plus grande intégration était par le sport. Les matchs de football américain, de volleyball et de basketball réunissent une grande partie de la communauté ! 

Tu étais hébergé en famille d’accueil. Qu’est-ce que cela t’a apporté ?

J'ai tissé des liens très forts avec mes parents d'accueil et je me suis très bien entendu avec mes trois frères et l'une de mes sœurs. Mon autre sœur ne m'a jamais accepté au sein de la famille, ce qui a été assez dur pour moi. Elle était contre l'accueil d'un étudiant et me l'a fait comprendre toute l'année ! Vivre dans une autre famille pendant un an a changé positivement mon attitude en famille dès mon retour en Belgique. On est un peu observateur de certaines disputes et ça nous fait réfléchir !

Quel lieu incontournable conseillerais-tu à ceux qui vont partir dans la même ville que toi ?

Sans hésiter le bar de la ville : The place to be ! Non je rigole, il n'y avait vraiment rien d'exceptionnel là où j'étais ! Par contre, j'ai rendu visite à l'un de mes frères d'accueil à Rapid City, SD, et j'ai adoré ! Les Black Hills et les Bad Lands sont deux sites naturels magnifiques à visiter !

Une anecdote insolite ou drôle à nous raconter ?

Le frère de mon père d'accueil, habitant à 2 km, possède un petit avion dans un hangar au bord d'une piste d'herbe. Moi qui adore l'aviation, je l'ai accompagné plusieurs fois et j'ai même pu piloter un peu en l'air ! Un jour, j'ai été à l'église avec lui, mais pas en voiture comme tous les dimanches. Nous avons été à l'église en avion et avons atterrit sur une route à deux bandes avant de se garer dans le parking pour voitures ! C'était vraiment génial !

Un conseil à donner à ceux qui pensent partir étudier à l’étranger ?

Il faut participer à un maximum d'activités ou de sports, même si certains ne sont pas autorisés aux matchs. C'est le meilleur moyen pour s'intégrer, rencontrer plein de gens et se faire des amis !

Qu’as-tu pensé du service de Langues Vivantes ?

J'ai été très bien suivi par Langues Vivantes et leur partenaire américain Nacel !

Autre chose à ajouter ? 

J'ai vraiment profité de mon année, j'ai tissé des liens exceptionnels avec mes parents d'accueil et mes amis, j'ai grandement amélioré mon anglais et j'ai énormément gagné en maturité ! Je conseillerais cette expérience à n'importe qui !



lundi 2 septembre 2013

Immersion en néerlandais + équitation à Bruges : Clara raconte son séjour

Pourquoi as-tu choisi d'aller prendre des cours de néerlandais en Flandre ? 


J'ai choisi de prendre des cours de néerlandais à Bruges premièrement parce que j'adore le néerlandais ! J'ai vraiment envie d'être (presque) parfaite bilingue alors j'y travaille. Et apprendre le néerlandais en Flandre me paraissait être le plus logique, car nous sommes baignés dedans, entourés de néerlandophones.

Quelle a été la durée de ton séjour ? Est-ce suffisant, trop court, trop long ? Pourquoi ?

Mon séjour a duré une semaine. C'était tout à fait suffisant mais s'il n'en tenait qu'à moi, je serais bien restée plus longtemps !

Qu’as-tu pensé de l’école (cours, prof, staff) ? 

Les profs, le staff, etc, tout le monde était vraiment super sympa et à l'écoute (dans la langue cible ou dans notre langue si on en avait besoin). Les profs et moniteurs étaient enthousiastes et très proches de nous et c'est ce qui m'a vraiment plu.

T’es-tu rendu compte que tu avais progressé ? 

Malheureusement, je ne peux pas dire que j'ai beaucoup progressé... J'étais déjà dans le groupe le plus élevé et on m'a donné du travail en plus parce que je m'ennuyais (ayant déjà vu toute la matière). Mais encore une fois, c'est une preuve de l'attention que l'on nous porte : j'ai fait part de mon problème et ils l'ont résolu pour le lendemain en me donnant du travail. 
Heureusement, je partageais ma chambre avec une hollandaise, ce qui nous forçait à parler néerlandais, et rien que le fait de devoir le pratiquer constamment nous a fait progresser.

Tu étais logée en résidence. Qu'est-ce que cela t'a apporté ?

J'étais en pension complète, c'est-à-dire que j'étais logée et nourrie toute la semaine. C'était très sympa car cela a permis de nouer des liens plus forts avec les autres personnes de l'internat et du stage. De plus, nous n'étions pas qu'en "groupe" des mêmes activités, je partageais ma chambre avec une fille qui faisait de la planche à voile et deux autres faisaient l'activité "omnisports", on était vraiment tous mélangés et "groupés" selon notre âge.

Qu'as-tu pensé de l'activité "équitation" ?

Ah l'équitation... C'était GÉNIAL ! Nous étions 11 à avoir choisi cette activité, répartis en deux groupes : ceux qui savaient déjà monter et les autres. Notre moniteur d'équitation était super gentil (c'est juste un peu dommage qu'il nous donne cours en français mais bon.. sécurité avant tout !) et les chevaux adorables ! On a fait de tout : dressage, obstacle, balades.. C'était vraiment chouette !

Une anecdote insolite ou drôle à nous raconter ?

Oui une anecdote.. À part le fait qu'en balade mon cheval a fait du rodéo et qu'au galop je me suis retrouvée couchée sur lui pendant une bonne centaine de mètres avant d'aller m'écraser par terre plus loin, je n'en ai pas.. Mais moi-même j'ai bien ri de cette chute !

Un conseil à donner à ceux qui hésiteraient à partir ?

Franchement, il n'y a pas à hésiter ! Moi qui ai toujours détesté les stages et encore plus les internats, j'étais un peu réticente au début mais ça s'est révélé être une semaine incroyable avec des personnes géniales et j'ai hâte d'y retourner !

Qu’as-tu pensé du service de Langues Vivantes ?

Très discrets, ils sont cependant là du début de l'inscription à la fin, nous demandant nos avis pour une meilleure adaptation du système !