test

mercredi 1 octobre 2014

Étudiants long terme : Noémie raconte son premier mois à Anvers

Voilà 3 semaines que je vis une expérience de folie. Entre le premier jour où pleurs, solitude et manque étaient de la partie, aujourd'hui je suis épanouie dans la vie que je poursuis. Jamais une seule seconde, je pensais que cette nouvelle vie allait autant me plaire malgré le fait que ça n'est pas toujours facile. 



Ma famille est très accueillante et super chouette! A l'école je m'y sens bien, les cours sont vraiment cool et j'adore ma prof ! Je m'y rends en vélo, ce que je ne fais habituellement jamais dans ma ville et franchement j'adore ! On peut dire que je suis devenue "Een echte Vlaamse"! En seulement 3 semaines, je pense avoir déjà fait des progrès dans la langue et j'espère que cela continuera car mon but premier dans cette aventure est de revenir trilingue. 

Ceci dit, qui dit nouvelle vie, dit nouvelle connaissance... J'ai la chance de partager cette expérience avec une vingtaine de jeunes, tous aussi sympathiques les uns que les autres. Nous faisons des sorties ensemble et j'ai déjà plein de beaux souvenirs en tête , notamment la StuDay à Anvers ce 25 septembre. Une journée exceptionnelle et riche en découvertes ! Néanmoins, j'ai encore plein de choses à découvrir, à visiter et à faire ! La suite très prochainement !




Bonne journée,
Noémie 

mardi 30 septembre 2014

Summer camp à Chichester : Isaleen revient sur son été en Angleterre

Pourquoi as-tu choisi d'aller prendre des cours d'anglais à Chichester ? 
J’ai choisi Chichester car il y avait un séjour en 7 semaines déjà programmé contrairement aux autres qui sont tous de minimum une semaine et pour lesquels on choisit le nombre de semaines que l’on veut. Il y avait aussi la mer pas très loin, c’est une sorte de village donc tout est tout prêt, on peut tout faire à pied, rien n’est loin.



Ton séjour a duré 7 semaines. Était-ce suffisant, trop court, trop long ? Pourquoi ?
Parfois un peu trop long car la famille et les amis me manquaient. Sinon ça allait, ni trop long ni trop court. Si on a un faible niveau d’anglais peut-être que c’est trop court pour bien s’améliorer et passer 2 niveaux (par exemple). Pour moi ce fut parfait : je pense avoir quand-même beaucoup amélioré mon écoute.

Qu’as-tu pensé de l’école (cours, activités, prof, staff) ? 
J’ai eu la chance de tomber sur de bons professeurs car nous avions un livre à suivre mais de temps en temps nous avions des activités (écouter de la musique et retrouver les paroles, des jeux pour nous obliger à TOUS parler…). Des activités étaient organisées le samedi pour aller visiter l’Angleterre, nous pouvions aussi faire du sport durant la semaine (zumba, foot, basket, tennis, volley, badminton, ping pong, … dont la plupart étaient gratuits). J’ai aussi eu la chance que dans ma classe, personne ne parle français. Et durant le temps de midi je ne restais qu’avec des gens qui ne parlaient pas français, je n’avais donc pas le choix de ne parler qu'anglais. Ce qui fut une bonne chose car c’est très difficile de parler une autre langue quand on sait que l’interlocuteur parle la même langue.



T’es-tu rendu compte que tu avais progressé ? 
Pas au début, maintenant que je suis rentrée oui, je pense que mon écoute ainsi que le fait de parler plus rapidement se sont développés. Mais je suis loin d’être bilingue. 

Tu étais hébergée en résidence. Qu'est-ce que cela t'a apporté ?
Le fait d’être en résidence (si vous êtes une personne ouverte et que vous n’aimez pas rester seule dans votre chambre) permet de rencontrer plus de gens et de parler avec d’autres étudiants (même si tout le monde faisait des fautes en parlant anglais au moins nous le pratiquions, peut-être même plus souvent que certains qui étaient en famille). C’était comme une grande famille. Le soir nous restions dans la salle commune et nous parlions, nous avions du bon temps tous ensemble (si vous préférez rester dans votre chambre et ne rien faire ou si c’est difficile pour vous de parler, la résidence n’est peut-être pas l’idéal si vous voulez vraiment améliorer votre anglais).



Quel lieu incontournable conseillerais-tu à ceux qui, comme toi, vont partir à Chichester ?
Londres,  seven Sisters (pour ceux qui aiment la nature) et aussi Brighton. Londres et Brighton sont des grandes villes et c’est certainement très connu mais je pense que si vous allez en Angleterre c’est absolument à voir.

Une anecdote insolite ou drôle à nous raconter ?
Un jour nous sommes allées à la mer avec des amies près de Chichester et nous avons rencontré une dame dans le bus pour y aller. Nous lui avons demandé où nous devions descendre et comment aller jusque là-bas depuis l’arrêt de bus, elle nous a répondu qu’elle nous y conduirait car sa sœur possédait une maison sur la digue. Après nous avoir guidées jusque là-bas elle est venue nous apporter à boire. Nous avons été vraiment surprises et contentes de la gentillesse de cette personne.

Un conseil à donner à ceux qui pensent partir en immersion à l’étranger ?
Se renseigner sur la nourriture (car vraiment pas le top en Angleterre et je pense que c’est un sentiment général malheureusement). À part ça s'ils doutent d’aller en immersion ou qu’ils ont peur, il ne faut pas c’est vraiment une expérience incroyable. On rencontre des gens vraiment passionnants et de cultures tellement différentes qu’après on n'a qu’une envie c’est recommencer avec ces personnes, découvrir leur pays et donc pouvoir les revoir. Je pense que pour tous ceux qui veulent apprendre une langue c’est la meilleure solution.


Qu’as-tu pensé du service de Langues Vivantes ? 
Je pense que c’est un bon service, vous répondiez à mes questions très rapidement et j’avais toutes les informations nécessaires pour aller là-bas.

L'aventure te tente ? Découvre tous les détails de notre programme d'été à Chichester !

jeudi 25 septembre 2014

Étudiants High School : les premières impressions de Martin

Salut, 

Je m'appelle Martin Meiers et je suis arrivé dans le Wisconsin il y a tout juste un mois. J'habite dans la ville de Sussex dans une famille de 5 enfants. Je partage ma chambre avec mon frère d'accueil, mais cela ne me dérange pas du tout. Je vais à Hamilton High School, une école 10x plus grande que ma précédente. 

Malgré le fait que je commence à 7h20, j'adore aller à l'école. Pour ma part, l'école est la plus grande différence entre les USA et la Belgique. Les profs sont accueillants, gentils avec vous, et vous laissent beaucoup de liberté en classe. Je me suis toujours demandé si l'école en Amérique était la même que dans les films, et maintenant j'ai ma réponse, oui ! Les grands couloirs, des milliers de casiers, les matchs de football américain, les cheerleaders, etc. 

J'ai l'impression d'avoir changé de planète depuis 1 mois, mais je suis très heureux malgré la distance qui me sépare de mes proches. Je découvre de nouvelles choses jour après jour et je n'ai pas encore tout vu ! 

mardi 23 septembre 2014

Summer camp à Londres : découvrez l'expérience de Laura

Pourquoi as-tu choisi d'aller prendre des cours d'anglais à Londres ?
Je voulais faire un stage d'anglais pendant les vacances et mes parents voulaient que ce soit en Angleterre. J'ai donc regardé dans le catalogue de Langues Vivantes, j'en avais d'abord trouvé un à Cambridge qui avait l'air bien mais après avoir envoyé un mail, l’équipe de Langues Vivantes m’a conseillé ce stage-ci car les étudiants étaient plus dans la même tranche d’âge que moi. Et comme j’adore Londres, c’était parfait.

Quelle a été la durée de ton séjour ? Est-ce suffisant, trop court, trop long ? Pourquoi ?
Je suis restée là-bas 2 semaines car je partais déjà beaucoup en vacances cet été mais je serais volontiers restée 1 à 2 semaines de plus. L'ambiance était super, les profs et animateurs vraiment très sympas et je me suis fait des amis des quatre coins du monde que je n'oublierai jamais !



Qu’as-tu pensé de l’école EC (activités, cours, prof, staff) ?
Les profs et le staff étaient vraiment super !! Très sympas, toujours de bonne humeur. Ils nous demandaient souvent comment on allait et s’il y avait un problème ils s'empressaient d’essayer de le régler. Les activités étaient chaque jour différentes et m'ont beaucoup plu. Les cours nous permettaient de mieux nous connaître car on travaillait souvent par groupe et les groupes changeaient plusieurs fois par cours. Les profs savaient rendre leur cours intéressants donc aller en cours là-bas ne m’a jamais ennuyée, j'aimais bien y aller en fait !

T’es-tu rendu compte que tu avais progressé ?
Oui car après moins d’une semaine je n’avais déjà plus à chercher mes mots pour m’exprimer, ça venait tout seul parce que comme je restais avec des slovènes, des allemands, des russes… on était obligé de parler anglais vraiment tout le temps donc ça nous a fait pas mal progresser. Et puis en rajoutant les cours où on apprend du vocabulaire, plus de grammaire… j'ai l’impression d’avoir bien progressé.

Tu étais hébergée en résidence. Qu'est-ce que cela t'a apporté ?
J’étais hébergée dans une résidence divisée en plusieurs « appartements » comprenant chacun 6 chambres individuelles et une cuisine commune. Il y avait également une grande salle commune avec table de ping pong, billard,… où on pouvait se réunir après le couvre feu qui était à 23h pour les moins de 18 ans. Loger dans une résidence comme celle-là est vraiment super car ça nous permet d'être assez indépendant (à part pour prendre nos présences à 23h on n'est pas surveillé tout le temps et on a beaucoup de temps libre). En plus on se fait de vrais amis car on est avec ces personnes presque 24h/24, ce qui nous donne l'impression de les avoir connus depuis bien plus longtemps que 2 semaines. Maintenant qu’on est tous rentrés chez nous on fait déjà des plans pour se revoir le plus vite possible.



Qu’as-tu préféré à Londres ?
Ce que je préfère à Londres c'est qu’on ne s'ennuie jamais dans cette ville ! Qu’on cherche des musées, de l’art de rue, des magasins, des marchés,… on en trouve. C'est une ville fantastique et à chaque fois que j'y retourne je découvre d'autres choses que je n’avais pas vues ou pas faites la fois d’avant.



Un conseil à donner à ceux qui pensent partir en immersion à l’étranger ?
Surtout il ne faut pas avoir peur de se lancer ! Même si c'est parfois stressant de partir dans un pays où l'on parle une autre langue sans connaître personne, je peux vous assurer qu’après à peine quelques heures là-bas (peut-être un ou deux jours pour certains mais pas plus), toutes ces peurs ne sont déjà plus présentes. J’ai déjà fait 3 stages d’anglais à l’étranger et à chaque fois j'ai adoré ! C'est souvent un peu le rush à l'arrivée et on ne vous donne pas les infos tout de suite mais il y a toujours une réunion le soir où on reçoit les infos et où l'on rencontre tous les autres étudiants. Donc déjà à partir de ce moment-là on se fait des amis.

Qu’as-tu pensé du service de Langues Vivantes ?
À part le fait qu’on ait reçu les informations pour mon voyage du genre une semaine avant le départ, le service était vraiment très efficace et les employés très sympas. Pour moi le service était très bien.

Une anecdote insolite ou drôle à nous raconter ?
Un jour où il faisait froid je marchais avec une amie russe. On parlait et puis d’un coup elle a dit « oh it’s so cold I’m shaving today ! » elle voulait dire « freezing » mais c'est autre chose qui est sorti. Des erreurs comme celle-là arrivent assez souvent pendant ce genre de stage et c'est toujours vraiment drôle sur le moment !
Autre chose de très sympa et où on rigole toujours bien c'est quand chacun essaye d'apprendre quelques phrases dans sa langue aux autres. Sinon on s'est tellement amusés là-bas que des anecdotes j'en ai des tas et je ne saurais pas lesquelles choisir pour vous raconter. 

Retrouvez d'ores-et-déjà toutes les informations de notre summer camp à Londres avec l'école EC.

mardi 16 septembre 2014

High School aux États-Unis : Anne raconte son année dans le Wisconsin

Pourquoi as-tu choisi de partir en High School aux États-Unis ? 
J'ai choisi de partir en High School aux États-Unis parce qu'en tant que jeune étudiante et grande fan de toutes les séries américaines, je rêvais, à mon tour de vivre mon expérience "comme à la télévision" ahah. C'est toute une autre histoire évidemment, mais le jeu en vaut la chandelle !



Dans quelle ville as-tu étudié ? 
Je suis partie dans le Wisconsin à Grafton

Tu es partie pour toute une année scolaire. Était-ce trop court, trop long ? Pourquoi ?
Pour être honnête, je pense qu'une année scolaire n'est pas assez pour parfaire son anglais. Je me suis bien entendu améliorée à une allure fulgurante, mais cela reste du vocabulaire de tous les jours entre amis, famille, professeurs. Bien entendu, au début, cela semble toujours une éternité et après on ferait tout pour que les jours s'allongent !

Qu’as-tu pensé de l’école (cours, prof, staff) ? 
J'ai beaucoup apprécié l'école où j'étais ! Je ne sais pas si c'est la mentalité là-bas, mais les professeurs sont tous très motivés d'enseigner (la plupart évidemment) et ça aide énormément pour rester concentré en classe !

T’es-tu rendu compte que tu avais progressé en anglais ? 
Je me suis rendu compte que j'avais progressé en anglais le jour où finalement je suis sortie avec mes ami(e)s quelque part avec beaucoup de bruit autour de nous et que j'étais capable de comprendre tout ce qu'ils disaient malgré le bruit !  Pour le reste, ce sont mes amis sur place qui me l'ont fait remarquer !

mardi 9 septembre 2014

High School au Canada : Victoria raconte son séjour. Émotions garanties.

Pourquoi as-tu choisi de partir en High School au Canada ?
Après un début d’année un peu chaotique en Belgique, j’ai pensé que m’évader seule et vivre une nouvelle expérience était la meilleure solution. En faisant ce choix, j’avais envie d’être complètement immergée dans la culture locale. C’est pour ça que j’ai très rapidement éliminé de mon choix les cours de langue, que la majorité choisit, puisqu’on est très rarement en contact proche avec des Canadiens, tous les étudiants étant internationaux. J’ai donc choisi après mûre réflexion de partir en High School. Je ne qualifierais pas cela de «seconde rhéto» puisque je n’ai retrouvé aucune similarité avec ce que j’avais vécu l’an passé. Les méthodes sont complètement différentes, la pédagogie aussi et l’environnement scolaire est incroyable. 
















Pourquoi le Canada ? m’a-t-on demandé si souvent. Je n’arrive toujours pas à répondre. Je pense que quand on fait le grand pas de partir, la distance par rapport à chez nous ne doit pas entrer en ligne de compte. Toute ma vie, j’ai entendu des feedback incroyables sur le Canada et j’ai voulu me créer le mien. Pour apprendre l’anglais, j’aurais pu choisir bien d’autres destinations mais en pesant les pour et les contre, j’en ai conclu que le Canada me correspondait le mieux, et je ne regretterai jamais mon choix puisque j’y ai découvert une population décontractée, organisée, dynamique, très patriotique et une nature resplendissante. 

Dans quelle ville as-tu étudié ? 

J’ai étudié à Brookswood Secondary School, qui fait partie du Langley School District à Langley, à 45 kilomètres environ de Vancouver (côte Ouest canadienne). L’hiver y est plus doux que partout ailleurs au Canada et la ville de Vancouver est magnifique et très variée : je vous laisse taper Vancouver sur google et vous tomberez amoureux au premier clic. J’ai trouvé très agréable de vivre un peu à l’écart de cette ville. Ça me poussait à ne pas rester dans mon cocon et au contraire, à aller découvrir tout ce qui m’entourait en étant d’autant plus indépendante.















Combien de temps es-tu partie ? Était-ce trop court, trop long ? Pourquoi ?
Je suis partie au Canada pendant 5 mois (fin janvier-fin juin) ce qui correspond à un «  term » dans leur système. En High School, je pense que 5 mois m’ont été suffisants mais j’aurais volontiers prolongé mon séjour canadien de quelques années, dans un College ou dans une université de Vancouver.
Qu’as-tu pensé de l’école (cours, prof, staff) ?
Dans un premier temps, j’ai trouvé le système en British Columbia vraiment étrange mais intéressant. J’avais l’impression de jouer dans une série américaine mais après quelques semaines, j’y étais parfaitement accommodée. En British Columbia, on module son horaire soi-même : il faut piocher 8 cours parmi un large nombre de propositions (certaines sont très originales). J’ai choisi anglais, psychologie, comparaison de civilisations, math, théâtre, gym, production cinématographique et cuisine (très très important de gérer les recettes en anglais !!). Chacun de mes cours m’a apporté une nouvelle expérience, du vocabulaire, des camarades et du dépassement de soi, surtout en théâtre puisque j’ai fini par jouer dans une pièce de Shakespeare. La relation prof-élève à Brookswood vise à encourager l’élève sans faire de distinction au point de vue scolaire entre les internationaux et les Canadiens, ce que je trouvais très juste et encore plus motivant.

T’es-tu rendu compte que tu avais progressé en anglais ?

Il est difficile de se rendre compte de ses progrès puisqu’on évolue chaque jour un petit peu. J’en ai pris conscience car après quelques mois, je comprenais tout et savais exprimer toutes mes idées comme dans ma langue. Ma famille d’accueil me le faisait aussi remarquer. J’ai également eu beaucoup de chance de n’avoir rencontré aucun francophone dans mon programme. 

Comment t’es-tu intégrée à la vie locale (sport, activités, etc.) ?

Se faire des amis canadiens n’est pas aussi facile qu’on l’imagine. En province, ils sont très attachés à leur famille, et leurs amis sont principalement des camarades de classe qu’ils voient dans le cadre de l’école. J’ai rencontré beaucoup de camarades canadiens mais je partais principalement en expédition les week-ends avec mes amis internationaux absolument incroyables, qui avaient aussi l’envie de découvrir un maximum.
Manque de bol, beaucoup de clubs (activités après l’école) n’ont pas eu lieu cette année à cause d’une grève des professeurs, qui touchait les écoles de la Colombie britannique. Grâce au réseau d’amis que je me suis créé et à ma famille canadienne, je parvenais toutefois à passer du très bon temps après les cours.


















Tu étais hébergée en famille d’accueil. Qu’est-ce que cela t’a apporté ?
Ma famille d’accueil est magique ! Ils m’ont traitée comme un membre de la famille depuis le jour où  je suis arrivée. Le terme «  famille » d’accueil a pris tout son sens auprès d’eux : j’étais conviée à toutes les réunions-fêtes de famille, aux séjours au ski, aux discussions familiales et j’en passe. Ils ont joué un rôle immense dans mon séjour au Canada et resteront toujours ma deuxième famille. Mes parents d’accueil et moi avons une relation très proche et ils m’ont toujours épaulée dans les choix que j’avais à faire au Canada et lors de mon retour en Belgique. Je souhaite à tout le monde d’être accueilli chez une famille aussi fabuleuse que les McVeigh.



Envie de te créer ta propre aventure ? Découvre nos formules High School au Canada !




mercredi 3 septembre 2014

Séjour linguistique à Los Angeles : le récit de Sarah

Pourquoi as-tu choisi d'aller prendre des cours d'anglais à Los Angeles ? 
Les Etats-Unis m’ont toujours fascinée. Après être partie à New York l’an passé avec ma famille, j’ai décidé de partir seule pour un mois dans une autre grande ville des Etats-Unis. Los Angeles m’a toujours fait rêver, mon choix s’est donc tout naturellement porté sur cette ville. 





Quelle a été la durée de ton séjour ? 
Je suis restée 1 mois à Los Angeles. Pour moi, c’était beaucoup trop court. J’ai à peine eu le temps de découvrir la ville, de m’habituer à parler anglais qu’il fallait déjà partir. Pour progresser davantage, j’aurais souhaité rester 2 mois de plus. 

Qu’as-tu pensé de l’école EC ? 
L’école était vraiment super. Tout d’abord la situation était parfaite, près de la plage de Santa Monica. Ensuite, mes professeurs étaient vraiment sympas, très patients et attentifs à chacun. Ils m’ont permis de me sentir à l’aise dans ma classe et de participer activement aux cours. Le staff d’EC est également très compétent. La première semaine, j’ai fait une demande pour changer de niveau car mes cours étaient trop difficiles. Ils ont tout de suite pris en compte ma demande et la semaine suivante, j’étais dans une nouvelle classe, plus adaptée à mon niveau. 





T’es-tu rendu compte que tu avais progressé ? 
Je pense avoir progressé à l’oral et à l’audition. Maintenant j’ose m’exprimer plus facilement en anglais et je comprends presque tout quand on s’adresse à moi. Je n’ai plus peur de parler même si je fais encore beaucoup d’erreurs. Mais c’est aussi comme ça que je peux m’améliorer. Je pense que 1 ou 2 mois supplémentaires auraient été nécessaires pour m’améliorer à l’écrit. 

Tu étais hébergée en famille. Qu'est-ce que cela t'a apporté ?
J’ai vraiment adoré être hébergée en famille d’accueil. J’ai pris l’option demi-pension, je voyais donc régulièrement ma famille d’accueil pour les repas, cela me permettait d’échanger avec eux sur ma journée, mes impressions... Ma famille d’accueil me conseillait aussi des lieux à visiter ou me donnait des conseils pour me rendre à tel ou tel endroit. De plus, mes colloques étaient super sympas et l’une d’entre elles, qui allait à la même école que moi, est rapidement devenue une très bonne amie. 



Quel lieu incontournable conseillerais-tu à ceux qui, comme toi, vont partir à Los Angeles ?
Je conseille vivement d’aller à Griffith Observatory. Ce lieu est situé dans les collines et on y a une vue imprenable sur Los Angeles, les buildings de Downtown L.A. mais également sur le Hollywood Sign. C’est vraiment magnifique ! Mon seul regret est de n’y avoir été qu’une fois. 



Une anecdote insolite ou drôle à nous raconter ?
Lors de ma première semaine, nous devions faire une présentation orale devant notre classe. Au grand étonnement de tous, un élève japonais de ma classe a fait toute sa présentation le nez collé à son gsm pour lire le contenu de la page Wikipédia relatif à son sujet, sans lever une seule fois la tête vers nous. Il a d’ailleurs terminé sa présentation par un « Thank you for your attention and thank you Wikipédia ! ». Pas la peine de dire que toute la classe était morte de rire ainsi que notre professeur qui pleurait de rire. 

Un conseil à donner à ceux qui pensent partir en immersion à l’étranger ?
N’hésitez pas une seconde et partez ! C’est une expérience extrêmement riche et c’est génial de pouvoir rencontrer des personnes de partout dans le monde ! Une telle expérience permet également d’appendre des choses sur soi-même et de gagner en maturité. Je viens de revenir et je ne pense déjà qu’à repartir !

Qu’as-tu pensé du service de Langues Vivantes ?
Le service de Langues Vivantes était parfait. L’équipe a toujours été à ma disposition pour répondre à mes questions. Une semaine avant mon départ, j’ai bien reçu toutes les informations concernant l’école, ma famille d’accueil, mon billet d’avion, etc. Une fois sur place, il ne me manquait qu’un document (mon assurance médicale) pour l’école mais grâce à l’efficacité et la rapidité de l’équipe de Langues Vivantes, j’avais mon document pour le jour suivant. Par la suite, tout mon séjour s’est déroulé sans encombre grâce à la bonne organisation de Langues Vivantes et je les en remercie !

Envie de faire comme Sarah ? Découvre notre programme Anglais à Los Angeles avec l'école EC !